LES FORMES DE VIOLENCE CONJUGALE

La violence conjugale se présente sous différentes formes, soit des agressions verbales, psychologiques, physiques, sexuelles ainsi que des actes de domination sur le plan économique.

Exemples de violence verbale : cris, hurlements, élever la voix, voix douce visant à obtenir quelque chose, menaces, insultes, sarcasmes, chantage, interdictions, ordre, etc.

Exemples de violence psychologique : propos méprisants et humiliants, dénigrement, reproches, critiques, nier la façon d’être de l’autre, lui renvoyer une image d’incompétence, etc.

Exemples de violence physique : secouer, gifler, écraser contre le mur, séquestrer, attacher, donner un coup de poing, faire semblant d’étrangler, frapper avec un objet, etc.

Exemples de violence sexuelle : Forcer l’autre à avoir un rapport sexuel avec soi ou d’autres personnes, attacher l’autre pendant le rapport sexuel, mordre les seins, pénétration non voulue par l’anus, obliger l’autre à porter des vêtements ou accessoires à connotation sexuelle, forcer à la prostitution, obliger à regarder des films pornographiques, refuser de mettre un condom, le viol, etc.

Exemples de domination sur le plan économique : défendre l’autre de travailler ou l’obliger à travailler, contrôler le choix d’emploi de l’autre, tenir le partenaire dans l’ignorance du revenu familial, gérer le budget et choisir des dépenses faites selon sa volonté, limiter ou contrôler des loisirs, refuser à l’autre l’accès à certaines ressources financières, etc.

Les exemples sont tirés de l’ouvrage :
Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. (2006). La violence conjugale c’est quoi au juste?. Montréal.